AU BRESIL


Le Brésil, pays immense et riche, très métissé, abrite aussi une importante population pauvre, démunie, déracinée, vivant dans des bidonvilles souvent dangereux. A Salvador de Bahia, une ville très touristique de population majoritairement noire, Enfants du Sud a participé à trois projets initiés par le Père Bernard de Villanfray, français, dans la favela des Alagados, connue pour être la plus misérable de la périphérie de la ville et même du Brésil.
Le premier fut l’aménagement d’une cuisine semi-professionnelle qui permet aujourd’hui de nourrir une cinquantaine d’enfants (petit- déjeuner, déjeuner et goûter).
Le second est l’accompagnement à la scolarité d’une cinquantaine d’enfants de 7 à 10 ans, de familles extrêmement pauvres (projet « Etre enfant aux Alagados »). Il faut savoir qu’au Brésil, par manque d’infrastructure, les enfants fréquentent l’école soit le matin, soit l’après-midi. Ils ont donc un temps énorme de liberté et sont bien souvent entièrement livrés à eux-mêmes, surtout lorsqu'ils n'ont pas de vraie famille.
Le troisième est d’aider des étudiants sérieux, mais très défavorisés, en leur trouvant des parrains qui les aident financièrement (système de bourses).


En 2006, Enfants du Sud a versé la somme de 8 000 euros pour l’aménagement de la cuisine.
Depuis 2008, Enfants du Sud finance une partie du projet « Etre enfant aux Alagados » à hauteur de 11 000 euros par an, financement passé à 12 000 euros depuis 2017.


Goûter aux Alagados Soutien scolaire

Vous pouvez bien entendu nous aider en envoyant au siège de notre association un chèque à l’ordre de "ENFANTS DU SUD" en précisant si c’est le cas que les fonds sont destinés à cette action. Votre don donne droit à une réduction d'impôt de 66% de son montant retenu dans la limite annuelle de 20% de votre revenu imposable (voir page « Comment agir ? »).